Embauche : Quelles sont les aides ?

Aides à l'embauche

Au fil de mes missions d’accompagnement avec des dirigeants et entrepreneurs, des coaching ou simples discussions, j’ai remarqué que peu d’entre eux étaient au courant des différentes aides financières mises à disposition pour l’embauche. J’ai creusé le sujet et recensé les meilleures aides disponibles actuellement afin d’aider les entreprises dans leurs embauches.

Le contrat PEC de Pôle Emploi et ses nombreux avantages

Le contrat PEC (Parcours Emploi Compétences) aussi appelé CUI-CAE ( Contrat Unique d’Insertion – Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi), a été mise en place en 2018 afin de remplacer les contrats aidés. Il a pour but d’accompagner les personnes éloignées de l’emploi en leur permettant de bénéficier d’un accompagnement spécifique sur la durée.

Pendant l’intégralité de PEC, la personne concernée est rémunérée et bénéficie d’actions de formation dans différentes thématiques, de l’autre côté l’employeur perçoit des aides spécifiques. Ce contrat est basé sur un consensus Gagnant-Gagnant, les deux parties en retirent des bénéfices.

Pour l’employeur :

–        Une aide financière, l’aide à l’insertion professionnelle correspond de 30 % à 60 % du SMIC versés chaque mois et en avance pendant toute la période du PEC ainsi qu’une aide à la formation.

–        Bénéficier d’une réduction générale sur ses charges sociales comprenant les cotisations et contributions patronales.

–        Combler ses besoins en recrutement

Pour le salarié :

–        Un tutorat avec un autre salarié de l’entreprise afin de l’aider dans son projet professionnel.

–        Des dispositifs de formation afin de monter en compétences (Bilan de compétences, VAE, préqualification…)

–        Une aide à la prise du poste

–        Une aide pour la recherche d’emploi à la fin du PEC

Si vous envisagez de recruter en PEC, vous devez vous rapprocher de l’agence Pôle Emploi, du centre Cap Emploi, de la mission locale ou du Conseil départemental dont vous dépendez.

Aides pour les embauches – 26 ans

En réaction à la pandémie de la Covid-19, plusieurs dispositifs d’aide à l’embauche pour les jeunes ont été mis en place. Le 23 juillet 2020, le plan 1 Jeune 1 Solution a été lancé afin d’offrir une solution à chaque jeune recherchant un emploi, un contrat d’alternance ou un contrat d’apprentissage. Dans le but de couvrir toutes les situations qu’un jeune peut rencontrer, un certain nombre de leviers ont été lancé : aides à l’embauche, formations, accompagnement, aides financières pour les jeunes en difficultés, etc… Objectif principal de l’État, ne laisser personne sur le bord de la route.

Avec ce plan lancé en été dernier, les entreprises embauchant un jeune de -26 ans jusqu’en janvier 2021 se verront gracier d’une compensation de charge à hauteur de 4000 € pour chaque jeune recruté.

Le gouvernement a également lancé le dispositif “ Emploi franc +” renforçant ainsi le dispositif “Emploi franc” pendant la période du 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021. Une aide est versée à l’employeur qui est revalorisé lorsqu’il recrute un jeune de moins de 26 ans ( en CDI ou CDD d’au moins 6 mois).

Pour une embauche à temps plein, le montant de l’aide peut aller jusqu’à 17 000 € sur 3 ans pour les CDI et 8 000 € sur 2 ans pour les CDD. Un véritable atout pour l’embauche.

Concernant le contrat d’apprentissage et de professionnalisation, c’est-à-dire l’embauche d’une jeune âgée de 16 à 29 ans, avec un contrat CDD d’une durée de 6 mois à 3 ans ou en CDI.

Pour les contrats signés à partir du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, pour les jeunes préparant un diplôme jusqu’au niveau Master ( Bac + 5 – Niveau 7 du RNCP ). Une aide exceptionnelle de 5000 € pour un alternant de moins de 18 ans ou de 8 000 e pour recruter un alternant de plus de 18 ans a été mise en place.

Dans le but de connaître le salaire apprenti calculée à partir du SMIC mensuel en 2020 à savoir 1 539,42 €. ( Montant brut au 1er janvier 2020 pour un contrat de 35 heures)

Tableau salaire apprentie

Source : alternance.emploi.gouv.fr

Vous pouvez aussi vérifier la rémunération à verser à votre apprenti grâce au simulateur mis en place par le Ministère du travail et de l’emploi et de l’insertion.

Dans le but d’en apprendre davantage concernant le recrutement d’un alternant, vous devez vous rapprocher auprès de votre OPCO ( Opérateurs de Compétences. Selon la branche et le diplôme du jeune que vous souhaitez embaucher, votre OPCO prendra en charge une partie ou la totalité des frais de son établissement. Puis comme mentionné ci-dessus, vous percevrez une aide de 5000 € ou 8000 € de l’État. Cet aide sera versé mensuellement afin de couvrir les coûts salariaux de votre alternant. Enfin, concernant la réduction générale des cotisations patronales, consultez la procédure déclarative sur le site de l’Urssaf.

 

L'aide ARDAN

ARDAN ( Action Régionale pour le Développement d’Activités Nouvelles ) est un dispositif régional d’aide à l’embauche. Une fois de plus, ce dispositif révèle de nombreux avantages à la fois pour l’entreprise comme pour le demandeur d’emploi.

Ce programme trouve son efficacité et sa pertinence dans le développement d’une nouvelle activité pour l’entreprise, à moindre coût et à moindre risque. Il permet au demandeur d’emploi d’intégrer l’entreprise par le biais d’un programme de formation-développement certifiant d’une durée de six mois, avec à la clé une possibilité d’embauche au sein de l’entreprise.

La relation se veut Gagnant-Gagnant pour les deux parties étant donné que d’un côté l’employeur peut booster ses projets grâce à un demandeur d’emploi diplômé sous le statut “ stagiaire de la formation professionnelle” pendant 6 mois avec un soutien financier.

De l’autre côté, le demandeur d’emploi peut ainsi renforcer ses compétences avec une formation diplômante “ Entrepreneur de petite entreprise” au sein duquel il va enrichir ses aptitudes de gestion de projet.

Pour en apprendre davantage, rendez-vous sur le site Ardan France afin de trouver l’Ardan correspondant à votre région.

 

Aides pour l’embauche dans les zones en difficultés

3 zones concernées :

Les ZRR ( Zones de revitalisation rurales) regroupant toutes les entreprises soumises à un régime réel d’imposition s’installant dans ces zones. Avec pour exception quelques activités comme la construction automobile et navale, la sidérurgie, les transports routiers de marchandises, la vente, le crédit-bail mobilier, la location d’immeubles à usage non professionnel.

L’aide apportée est une exonération de cotisations d’assurance sociales et d’allocations familiales à l’embauche du premier au cinquantième salarié. Avec une durée maximale d’un an, elle est totale pour les rémunérations allant jusqu’à 1,5 SMIC et dégressive pour les rémunérations jusqu’à 2,4 SMIC. 

Dans le cadre de la restructuration des armées Les ZRD ( Zones de restructuration de la défense ) regroupant les entreprises nouvelles ou existantes créant des activités nouvelles dans ces zones.

Ces entreprises peuvent bénéficier d’une exonération de cotisations patronales d’assurances sociales et d’allocations familiales pendant 5 ans. Pour les rémunérations inférieures à 1,4 fois le SMIC, elle est totale pendant 3 années, et, ensuite, dégressive. Pour les rémunérations comprises entre 1,4 et 2,4 fois le SMIC, elle est dégressive sur la période.

Les zones ZFU-TE ( Zones franches urbaines-territoires entrepreneurs), les entreprises qui s’y implantent et y embauchent une main-d’œuvre locale peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’exonérations de charges fiscales.

L’exonération d’impôt sur les bénéfices est de : 

  • 100 % pendant les 5 premières années
  • 60 % pendant la 6ème année
  • 40 % pendant la 7ème année
  • 20 % pendant la 8ème année

Pour en bénéficier, rendez-vous sur le site de l’Urssaf.

Les aides pour l’emploi des travailleurs handicapés

Plusieurs aides sont proposés pour permettre aux employeurs de mettre en place plus facilement les aménagements nécessaires à l’accueil et au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés. Ces aides sont octroyées par l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle ( AGEFIPH)

  • Aide à l’accueil, à l’intégration et à l’évolution professionnelle
  • Aide à l’adaptation des situations de travail
  • Aide à la recherche de solutions pour le maintien dans l’emploi
  • Aide à l’emploi des travailleurs handicapés ( AETH)
  • Aide à la formation dans le cadre du maintien de l’emploi

Je pense avoir fait le tour des différentes aides pour l’embauche disponibles à ce jour. Vous avez désormais toutes les ressources afin de pouvoir vérifier si vous êtes éligibles à certaines aides et comment les actionner.

 

Qui suis-je ?

Je m’appelle Pascale FORNONI

Dirigeante depuis plus de 15 ans ayant un degré élevé d’adaptabilité et de réactivité.

J’ai développé une expertise managériale pluridisciplinaire alliée à une qualité communicationnelle permettant la réussite des négociations.

Passionnée, ma motivation se porte essentiellement sur l’atteinte des objectifs et le bon développement des établissements en fédérant les collaborateurs vers des buts communs.

J’ai une vision stratégique solide, combinée à une attention constante des détails opérationnels dans le respect des orientations des décisionnaires et en toute confidentialité.