Comment résoudre les problèmes avec la méthode Six Sigma DMAIC

Processus DMAIC

La méthodologie la plus couramment utilisée dans les Six Sigma est le processus DMAIC. Beaucoup l’utilisent pour résoudre des problèmes et identifier et corriger des erreurs dans les processus commerciaux et de fabrication.

Dans cet article, nous allons voir comment utiliser le processus DMAIC pour résoudre des problèmes.

Quelles sont les 5 étapes de Six Sigma ?

DMAIC est une méthode basée sur les données utilisée pour améliorer systématiquement le processus. Cette approche vise à accroître la qualité d’un produit ou d’un service en se concentrant sur l’optimisation du processus qui produit le résultat. De cette façon, DMAIC cherche à fournir des solutions permanentes lorsqu’il s’agit d’améliorer un processus. C’est aussi pour cela que ce processus s’inscrit également dans notre liste d’outil d’amélioration continu.

DMAIC est un acronyme anglosaxon pour « Define / Measure / Analyze / Improve / Control« 

On pourrait d’ailleurs le transposer en français presque mot pour mot : Définir / Mesurer / Analyser / Innover et Contrôler.

Catégories

Abonnez-vous à ma Newsletter

Rendez-vous tous les mois
pour découvrir les actualités d’Ystya

 
 

Me suivre

Processus DMAIC et la résolution de problèmes

Vous trouverez ci-dessous la liste des 5 phases du processus DMAIC ainsi que les étapes à suivre lorsque vous l’utilisez pour résoudre des problèmes.

Étape 1 : Définir le problème

Il y a donc un problème qui affecte votre client ou un des processus de votre entreprise. Dans cette première étape de la méthode DMAIC de résolution des problèmes, vous devez vous concentrer sur la nature du problème et sur la manière dont il affecte votre entreprise.

Il y a quelques étapes à suivre dans cette phase.

– Créez un énoncé du problème qui doit inclure une définition du problème avec des termes quantifiables et la gravité du problème.

– Assurez-vous que les ressources nécessaires, telles qu’un chef d’équipe, des membres compétents, des fonds, etc. sont disponibles.

– Développez d’objectif basé sur l’énoncé de votre problème. Il doit s’agir d’un objectif mesurable et limité dans le temps à atteindre (Pensez SMART !).

– Créez un diagramme SIPOC qui donnera à l’équipe une vue d’ensemble de haut niveau du processus (avec ses entrées, ses sorties, ses fournisseurs et ses clients) qui est analysé. Vous pouvez également utiliser une carte de la chaîne de valeur pour faire le même travail.

– Essayez de comprendre le processus de manière plus approfondie en créant une carte du processus qui décrit toutes les étapes du processus. Impliquez les propriétaires du processus lors de l’identification des étapes du processus et du développement de la carte. 

Étape 2 : Mesurer le problème

Dans cette étape, vous devez mesurer l’étendue du problème. Pour ce faire, vous devez examiner le processus dans son état actuel pour voir comment il fonctionne. La carte détaillée du processus que vous avez créée dans la phase « Définir » peut vous y aider.

Les mesures de référence que vous devrez examiner dans cette phase sont la durée du processus, le nombre de défauts, les coûts et d’autres paramètres pertinents.

Ces mesures de base seront utilisées comme normes par rapport auxquelles l’équipe mesurera son succès dans la phase « Améliorer« .

Étape 3 : Analyser le problème

La phase d’analyse du processus DMAIC consiste à identifier la cause profonde du problème.

– En vous référant aux cartes de processus et/ou aux cartes de flux de valeur que vous avez créées, analysez ensuite le processus pour identifier les zones problématiques.

– Visualisez les données que vous avez recueillies (tant dans la phase de « mesure » que dans la phase d’analyse) pour identifier les signes de problèmes dans les processus.

– Utilisez des diagrammes de Pareto, des histogrammes, des diagrammes d’exécution, etc. pour représenter les données numériques. Étudiez-les avec les chefs d’équipe et les propriétaires de processus pour identifier les modèles.

– Avec les résultats de votre analyse du processus et de vos données, commencez à réfléchir aux causes profondes du problème. Utilisez un diagramme de cause et d’effet / diagramme en arête de poisson (Ishikawa) pour capturer les connaissances des participants au processus pendant la session.

– À l’aide d’un diagramme des 5 pourquoi, réduisez vos conclusions aux quelques dernières causes du problème dans votre processus.

Étape 4 : Améliorer (résoudre le problème)

Processus DMAIC et résolution de problèmes

Dans cette phase, l’accent est mis sur l’atténuation de la cause profonde identifiée et sur la recherche et la mise en œuvre de solutions. L’équipe recueillera également des données pour mesurer son amélioration par rapport aux données recueillies lors de la phase « Mesurer« .

– Vous pouvez trouver plusieurs solutions efficaces à la cause première, mais il ne serait pas pratique de toutes les mettre en œuvre. Par conséquent, vous devrez sélectionner les solutions les plus pratiques.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser une matrice d’impact et d’effort. Elle vous aidera à déterminer quelle solution a le meilleur impact et le moindre effort/coût.

– En fonction des différentes solutions, vous devez élaborer de nouvelles cartes qui reflèteront l’état du processus une fois la solution appliquée. Cette carte est connue sous le nom de « carte à venir » ou « carte de l’état futur ». Elle servira de guide à l’équipe lors de la mise en œuvre des changements.

Étape 5 : Contrôle (maintenir les améliorations)

Dans la dernière phase de la méthode DMAIC, l’accent est mis sur le maintien des améliorations que vous avez obtenues en mettant en œuvre les solutions. Ici, vous devez continuer à mesurer le succès et créer un plan de suivi des améliorations (un plan de suivi).

Vous devez également créer un plan de réponse qui comprend les mesures à prendre en cas de baisse des performances du processus. Avec de nouvelles cartes de processus et d’autres documents, vous devez ensuite documenter les processus améliorés.

Remettez ces documents, ainsi que le plan de surveillance et le plan d’intervention, aux propriétaires des processus pour qu’ils s’y réfèrent.

Que pensez-vous de la méthode de résolution de problèmes DMAIC ?

Qui suis-je ?

Je m’appelle Pascale FORNONI

Dirigeante depuis plus de 15 ans ayant un degré élevé d’adaptabilité et de réactivité.

J’ai développé une expertise managériale pluridisciplinaire alliée à une qualité communicationnelle permettant la réussite des négociations.

Passionnée, ma motivation se porte essentiellement sur l’atteinte des objectifs et le bon développement des établissements en fédérant les collaborateurs vers des buts communs.

J’ai une vision stratégique solide, combinée à une attention constante des détails opérationnels dans le respect des orientations des décisionnaires et en toute confidentialité.