Dégradation du climat de travail - Comment le restaurer ?

Climat de travail

Le climat de travail est un facteur essentiel pour développer une activité pérenne. Un bon climat de travail se traduit bien entendu par l’épanouissement au travail des salariés. Ce bonheur peut être différent selon les profils des personnes avec qui nous travaillons, un bon patron, un lieu de travail agréable, des récompenses,une bonne ambiance…

Mais définissons tout d’abord qu’est-ce qu’un climat de travail ?

Le climat organisationnel, ou climat de travail, c’est l’avis qu’ont les employés envers leur environnement de travail. C’est un facteur clé du succès de l’entreprise, il représente le cœur, la personnalité de l’entreprise, c’est l’ambiance ressentie par les travailleurs de la structure. Le bonheur au travail étant de plus en plus recherché notamment par les nouvelles générations, le climat de travail fait désormais partie intégrante des conditions de travail d’une entreprise. 

En tant que gestionnaire d’une entreprise ou supérieur, il est primordial de créer un environnement de travail sain qui fera ressortir le meilleur de vos salariés afin de garantir leur épanouissement et le succès de votre activité.

Plongeons ensemble dans ce sujet, en regardant dans un premier temps les avantages d’un bon climat de travail, les conséquences d’un mauvais, comment l’analyser et l’identifier. Enfin, on terminera avec quelques idées pour améliorer l’environnement de votre entreprise.

Catégories

Abonnez-vous à ma Newsletter

Rendez-vous tous les mois
pour découvrir les actualités d’Ystya

 
 

Me suivre

Les avantages d’un bon climat de travail

Un bon climat de travail est bénéfique pour tous les partis de l’entreprise, pour les employés ainsi que l’employeur et vu qu’un environnement de travail sain se traduit souvent par une hausse de la productivité, cela influencera aussi positivement tous les partis prenantes liés à votre activité.

Avantage pour les employés :

  • Cela limite le stress au travail, ainsi que tout autre problème mental, la fatigue et améliore le moral des troupes.
  • Cela améliore aussi la satisfaction, le bonheur au travail et est souvent lié au sentiment de reconnaissance.
  • Cela met en avant une bonne mentalité, un bon comportement et améliore bien souvent la communication entre les membres de l’entreprise.
  • Cela contribue grandement à l’augmentation de la créativité, l’innovation, la prise de risque se traduisant souvent par une stimulation de la productivité.
  • Fédération d’un réel esprit “ d’entreprise” en suscitant l’engagement et la motivation, création d’un vrai groupe qui aime travailler ensemble et se tirer les uns les autres vers le haut

 

Du côté des avantages pour l’employeur

  • Cela réduit bien entendu le risque de conflit entre employés car cela amène des ondes positives
  • Augmente bien entendu la productivité mais aussi l’efficience.
  • Réduire les turnover en créant des roulements plus stables étant donné que les salariés sont plus enclins à rester dans une entreprise qu’ils apprécient.
  • Cela envoie une image positive de l’entreprise, où il est bon de venir travailler, cela attire par conséquent les talents.
  • Cela renforce l’atteinte des objectifs de l’entreprise

 

Voici pour les principaux avantages qu’à un bon climat de travail au sein d’une entreprise. Passons désormais aux conséquences d’un climat de travail qui laisse à désirer.

Les conséquences d’un climat de travail dégradé

Tout comme les impacts positifs d’un bon climat de travail, si ce dernier vient à être dégradé, il y aura des conséquences négatives pour tous les partis.

  • Turnover plus important ( Vous savez mieux que quiconque combien coûte le départ d’un salarié ainsi que le recrutement d’un nouveau)
  • Mauvaise ambiance se traduisant par des conflits, une baisse de motivation, des erreurs d’inattention, des problèmes de communication, un taux d’absentéisme élevé, des conséquences négatives sur la santé des salariés.

Tout cet ensemble se traduisant par une baisse globale de la productivité, de l’image de l’entreprise et entraîne aussi des coûts directs et indirects faramineux. 

Mais comment prévenir cela ? Quand faut-il agir pour créer de nouveau un climat de travail sain ? Bien entendu, il n’est jamais trop tard pour agir, toutefois si vous observez les premiers symptômes cités ci-dessus, c’est qu’il y a un ou des problèmes et vous vous devez d’agir au plus vite. Mais pour cela, il faut identifier puis définir une stratégie de restauration du climat de travail en procédant à une analyse du climat organisationnel.

Comment faire une analyse du climat de travail ?

Un diagnostic organisationnel peut vous aider lorsque vous constatez les éléments dégradants du climat de travail évoqués ci-dessus. Comme dans la gestion des conflits, il ne vaut mieux ne pas tarder pour passer à l’action, dès les premiers signaux il faut agir avant que cela ne se détériore. 

Toutefois, il ne faut pas agir sans réfléchir, dans le but de cibler les bonnes actions à entreprendre, il faut placer son énergie à la bonne place pour avoir de vrais impacts. Posez-vous les questions suivantes :

  • Les récents changements sont-ils liés à des perceptions de vos salariés ?
  • Des rumeurs ?
  • Une récente réorganisation ?
  • Des conflits latents ?
  • Une mauvaise cohésion de groupe ?

 

Prenez le temps d’identifier toutes les sources possibles de cette dégradation du climat de travail afin de trouver les solutions à implémenter.

Mais l’analyse du climat organisationnel, c’est quoi ? Cette analyse vient évaluer différents critères comme le sentiment de fierté, la qualité de la communication au sein de l’entreprise. Elle vise à identifier les problématiques internes, les politiques et procédures mises en place ou non appliquées, les objectifs flous, le mauvais management, les problèmes de supervision…

Bien entendu, cette analyse du climat de travail doit être réalisée de façon impartiale et confidentielle. Vos employés ont besoin de se sentir en confiance, par conséquent la personne en charge de ce diagnostic ne doit avoir aucun préjugés sur qui que ce soit. Elle doit prôner l’écoute, l’ouverture et la compréhension.

Il y a des chances.. non c’est même sûr que vous allez apprendre des nouvelles qui ne vont pas vous plaire comme des employés qui cherchent un autre emploi et qui ne recommanderait pas votre entreprise à leurs proches, le manque d’empathie des supérieurs et pleins d’autres exemples. Dans tous ces cas, vous devez prendre note afin de trouver pourquoi ces salariés pensent cela.

Comment ça se passe ?

Le processus doit être structuré avec plusieurs outil. Rencontres de groupes, rencontres individuelles, questionnaires, analyse des politiques et processus de l’entreprise.

Il faut garantir une bonne représentativité si vous mettez en place de type de diagnostic à l’échelle de l’entreprise entière. Tous les participants doivent être issus des différentes catégories de l’entreprise, de la direction, administration, employés,etc…

À la suite du diagnostic, la personne qui l’a réalisé doit être capable d’émettre des recommandations dans le but de :

  • Restaurer un climat de travail sain
  • Motiver et augmenter l’engagement des employés
  • Renouer les liens et rétablir la communication
  • Réduire les taux des indicateurs de “problèmes” ( Taux d’absentéisme, turnover…) par conséquent les coûts associés et le manque de productivité.

 

Bien entendu, suite à cette analyse et ces recommandations implémenter, il faut que cela perdure. Il faut donc assurer un suivi de la démarche pendant quelques mois afin de valider l’impact des recommandations et d’observer les effets positifs apportés. De plus, ce suivi permet aussi d’identifier des ajustements et augmenter davantage les effets bénéfiques recherchés.

Plus généralement, sans passer par l’étape du diagnostic du climat de travail, vous trouverez également quelques façons d’améliorer le climat de travail dans votre organisation via 5 techniques pour coordonner efficacement vos employés.

Ces méthodes de gestion d’équipes peuvent pallier une faible dégradation du climat de travail toutefois, pour résoudre des problèmes plus profonds, le diagnostic du climat organisationnel est un outil très efficace.