Comment réussir sa conduite du changement ?

Réussir sa conduite du changement

Dans le monde d’aujourd’hui, la gestion de conduite du changement est un élément essentiel de l’entreprise. La mondialisation et les progrès technologiques ont créé un environnement commercial au rythme effréné, « manger ou être mangé », où le changement est nécessaire pour survivre et subsister. Selon les mots de Peter Drucker, « Le plus grand danger en période de turbulence – c’est d’agir avec la logique d’hier« . Pensez aux dirigeants de Blockbuster qui ont fait capoter un accord pour acheter Netflix pour 50 millions de dollars. Le chiffre d’affaires de Netflix au troisième trimestre 2018 était d’un peu plus de 4 milliards de dollars et Blockbuster est maintenant sur le carreau. Blockbuster pourrait encore être en activité s’ils ne prenaient pas de décisions avec la logique d’hier. Ce qui fonctionnait hier, peut ne pas fonctionner aujourd’hui, ce qui signifie que le changement doit être une partie essentielle de votre culture d’exploitation. Savoir que le changement est essentiel est une chose, créer le changement en est une autre. Voici 5 conseils pour réussir la gestion du changement.

Catégories

Abonnez-vous à ma Newsletter

Rendez-vous tous les mois
pour découvrir les actualités d’Ystya

 
 

Me suivre

5 conseils pour mener à bien sa conduite du changement

1.Identifiez clairement le besoin et la vision du changement.

Pourquoi avez-vous besoin de changer ? Quelles sont les conséquences de l’absence de changement ? Une fois que vous avez compris le besoin, créez la vision du changement. Quel est l’objectif final du changement ? À quoi ressemble-t-il ? Prendre le temps de comprendre les besoins et la vision vous aidera à déterminer l’approche et la stratégie de conduite du changement que vous mettrez en œuvre.

Trop souvent, les entreprises commettent l’erreur de changer simplement pour changer, sans savoir pourquoi et ce qu’elles changent et les avantages qu’elles espèrent obtenir. Cela peut entraîner le désengagement des employés, l’insatisfaction des clients et une baisse de la rentabilité, car vous changez peut-être les mauvaises choses ou ne savez pas dans quelle direction vous allez. Investissez votre temps et vos ressources pour comprendre quel changement est nécessaire et à quoi ressemblerait la vision idéale une fois terminée. Considérez cela comme le travail préalable à la conduite du changement.

2.Créez une stratégie et suivez-la.

Trop souvent, les organisations créent une stratégie mais ne suivent pas le processus. Les dirigeants peuvent être tellement enthousiastes à l’idée de mettre en œuvre le changement qu’ils peuvent prendre des raccourcis ou renoncer à des étapes essentielles du processus, juste pour dire « nous l’avons fait, nous avons mis en œuvre le changement ». Le résultat final du non-respect du processus peut être la confusion des employés, une résistance accrue au changement et l’échec du changement. Soyez flexible avec le processus, c’est-à-dire laissez de la place pour tenir compte des nouveaux apprentissages, mais ne sautez pas d’étapes.

3.Identifiez les obstacles au changement.

Y aura-t-il une courbe d’apprentissage ? La crainte de voir des emplois supprimés ? Réfléchissez aux objections du point de vue de vos employés. Si vous comprenez comment ils voient les choses, vous serez en mesure de répondre directement à leurs préoccupations. Par exemple, si les gens pensent qu’ils vont perdre leur emploi à cause du changement, ils sont plus susceptibles de résister au changement (Logique non ?). Si possible, abordez la peur de perdre son emploi, rassurez-les et offrez-leur la possibilité de poser des questions sur le changement. Créez un espace sûr pour que les gens puissent parler du changement afin que vous puissiez aborder les objections de front.

4.Concentrez-vous sur les personnes.

Identifiez qui ils sont, comment le changement les affectera, quel sera leur rôle dans le changement, et pourquoi leur rôle est important. Chaque personne doit être prise en compte dans la stratégie de changement. Une fois que vous avez identifié la composante humaine, commencez par aligner l’équipe de direction de haut niveau, car ce sont les champions du changement. Si ces personnes ne sont pas en phase avec le changement, il est peu probable qu’elles le promeuvent et peuvent éviter de prendre des mesures pour empêcher son échec.

Une fois que l’équipe dirigeante de haut niveau est alignée, passez aux cadres intermédiaires, ceux qui seront probablement responsables de la majorité des personnes mettant en œuvre le changement. Eux aussi sont les champions du changement. Ils devront comprendre les spécificités de la stratégie en ce qui concerne les personnes qu’ils gèrent. Plus ils sauront communiquer en interne et défendre et aider à surmonter la résistance au changement, plus les personnes qu’ils dirigent seront disposées à changer.

5.Mesurez et profitez.

Identifiez les étapes clés du changement qui doivent être mesurées pour déterminer le succès futur et les prochaines étapes. Lorsque vous atteignez une étape importante, célébrez-la ! Le changement est difficile et pour continuer à investir le temps et les ressources nécessaires au changement, les gens doivent sentir que leur dur labeur en vaut la peine. Profitez de chaque étape importante pour célébrer et renforcer l’engagement envers le changement.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Pascale FORNONI

Dirigeante depuis plus de 15 ans ayant un degré élevé d’adaptabilité et de réactivité.

J’ai développé une expertise managériale pluridisciplinaire alliée à une qualité communicationnelle permettant la réussite des négociations.

Passionnée, ma motivation se porte essentiellement sur l’atteinte des objectifs et le bon développement des établissements en fédérant les collaborateurs vers des buts communs.

J’ai une vision stratégique solide, combinée à une attention constante des détails opérationnels dans le respect des orientations des décisionnaires et en toute confidentialité.